Et finalement… Mount Cook.

unnamed

L’arrivée à Mont Cook Village se fait sous les nuages et la pluie, on ne voit même pas les sommets des montagnes qui forment la vallée. On croise les doigts pour que le temps se lève et que l’on puisse en profiter un peu… Ce qui sera le cas en fin de journée, ouf ! Une visite au DOC Visitor Center est obligatoire, c’est sans doute le plus complet : une exposition sur la montagne est visible et il y a une vue incroyable de Mont Cook quand le temps est dégagé.

Mount cook 1

Même si le temps n’est pas vraiment idéal, nous optons pour une petite marche : lacs bleus et glaciers au programme (Blue Lakes and Tasman Glacier View), d’autant qu’elle sera en travaux le lendemain.

Mount cook 3

Le glacier est la petite tâche blanche, à droite bout du lac, oui oui

Pour vous éviter une grosse déception, ATTENTION SPOILER, sautez au prochain paragraphe si vous ne voulez pas savoir 😀 : les lacs bleus sont verts (pour la simple et bonne raison qu’ils étaient alimentés par l’eau du glacier quand ils ont été découverts, et que depuis ils ne sont plus alimentés que par de l’eau de pluie (de l’eau de là-haut, le soleil blanc sur ma peau…)). Et le glacier est, comment dire… loin. Il recule de 20cm par jour, et on ne le voit quasiment pas (enfin, en tout cas pas depuis la marche « facile » et grand public). Nous nous attendions aussi à voir des icebergs sur le Tasman Lake, mais disons que ce n’était pas vraiment ça non plus… Bon, ceci dit cela reste quand même joli (même si, selon moi (A.), ça ne vaut pas toutes ces marches à monter)(La Nouvelle-Zélande, si tu m’entends, tu as trop de marches!).

Mount cook 2

Ceci est un (petit) bateau à côté d’un (petit) glacier

Déçus mais ne baissant pas les bras, nous nous mettons en route pour le camping et le départ de l’autre petite marche du jour : Kea Point Walk. Et le Mueller Glacier… Pour vous éviter une autre déception : nous n’avons pas vu de Kea (ces gros oiseaux mignons -ou pas- qui arrachent les joints des fenêtres des voitures avec leur bec crochu et qui crient « keeeeeaaaaa ») et il ne reste du glacier qu’un mur de résidus (=moraine) témoignant de son passage.

keah point mount cook

Mount cook keah point 2

Il vaut mieux s’attarder sur le magnifique Mont Sefton et sa neige immaculée au sommet (et ses quelques avalanches).

glacier mount cook

Mount Cook est à droite, sous le gros nuage gris

avalanche mount cook

On aura quand même fait la marche deux fois dans la journée, le ciel s’étant dégagé après le dîner, nous sommes allés faire un petit coucou à Mont Cook dans la lumière du soleil couchant.

Mount cook 1MOUNT cook campsitesunset mount cook

C’est sous un ciel bleu et sans nuage que nous nous éveillons le lendemain et prenons la direction de la célèbre Hooker Valley Track, recommandée par nos copains Les Chou-Trotteurs. Après quelques ponts qui mettent mon vertige à l’épreuve (mais il y a pire que moi!), nous nous retrouvons devant le Hooker Lake (avec, lui aussi, quelques minis icebergs) et le Hooker Glacier… Et surtout, devant le majestueux Mont Cook. Magnifique ! La marche est facile et vaut vraiment le détour. Attention : déluge de photos.

Hooker valley track Mount cookhooker valey track mount cook 2hooker valey track mount cook 3hooker valey track mount cook 4hooker valey track mount cook 5

Mount cook 4Mount cook 5

Notre dernier jour sur place est consacrée à la Red Tarns Track, une ascension de 300m, uniquement composée… de marches ! C’est dur mais la vue vaut le détour, on domine la vallée et Mont Cook se reflète dans les lacs rouges donnant son nom à la marche. Encore une superbe vue ! 

Red tarn view Mount cook 2Red tarn view Mount cook

Nous serions bien restés plus longtemps, mais un helpx nous attend dans les prochains jours et nous reprenons la route, direction Oamaru et son festival victorien.

windows campervan mount cook

Publicités

8 réflexions sur “Et finalement… Mount Cook.

  1. Voilà une région que nous n’avons pas pu voir à notre grand désespoir, pour cause de pluie battante ininterrompue. Merci pour le récit de cette belle rando. Et j’en profite parce qu’il est encore temps pour vous souhaiter une très belle année 2016 ! En France, si j’ai bien compris 😉

    Aimé par 1 personne

    • Oh tellement dommage! Heureusement pour nous le temps s’est levé, on a vraiment eu de la chance pour en profiter 🙂
      Merci, nous sommes de retour oui 🙂

      Bonne année à toi (et ton Australien) aussi 🙂

      J'aime

  2. Oh moi j’ai adoré la Tasman Valley, vraiment je trouve que cette perspective sur la rivière en tresse bordée de montagnes baignée de soleil (oui c’est important) valait bien de grimper les marches (même à travers la neige et la glace aha). Par contre totalement d’accord sur les lacs ahaha ^^

    Et oui Red Tarns, j’ai adoré (même si je n’ai rien vu de rouge)! J’ai monté toutes les marches en devant casser la glace ou enfiler des guêtres par dessus mes chaussures tellement c’était complètement gelé, grand moment ahaha ! Mais la vue est tellement belle !

    Et la photo de la reflexion à Red Tarns est canonissime bravo !

    Aimé par 1 personne

    • C’était joli quand même, oui, mais je dis non aux marches (c’est sans doute dû au fait que le chemin était en travaux et les marches « vides », il fallait monter sur les bords en bois :D).

      On a adoré Red Tarns en contrepartie, même si on a pas vu grand chose de rouge non plus 😀 (j’avais lu ton récit de la montée, ahah)

      Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s