Hong-Kong, 8 heures d’escale.

11055757_877079039020824_1384730787_n

Au moment de réserver les billets, on s’est dit que ce serai sympa de prendre une escale suffisamment longue pour se balader un petit peu (et suffisamment courte pour ne pas récupérer les valises). Ce qui a donné un petit stop de 8 heures. On a longuement hésité entre HK et Singapour mais HK l’a emporté dans l’idée de s’acheter de l’électronique au passage (ce que nous n’avons pas fait, tellement on était lessivés du voyage).

Après 12 heures de vol, donc, Hong-Kong nous voilà.

Nous n’avions rien préparé, rien regardé, de peur de vouloir trop en faire et d’être frustrés parce qu’on aurait pas le temps de tout voir… Je regrette un peu, on s’est retrouvé légèrement perdus à l’arrivée, malgré les conseils de Marie (encore elle !).

Nous avions prévu d’aller nous balader dans les petits rues de l’île de Hong-Kong. La fatigue, le bruit et le monde ont eu raison de nous, nous avons fini par nous asseoir dans un petit parc après avoir un peu tourné en rond. C’est une ville étrange, car très similaire à l’Europe mais en même temps très différente.

On a eu un peu de mal à accrocher, peut-être parce qu’on était épuisés.

PAR CONTRE, on a mangé de délicieux Dim Sum, pris le Ferry Star, fait un (tout petit) achat au Disney Store de l’aéroport (ben OUI, quand même !), trouvé surprenant ce mélange de nature et de buildings.

Le fait de sortir de l’aéroport nous a mis dans le bain du voyage, on a tout de suite pris le pli du décalage horaire, et, rien que pour ça, on ne regrette pas d’être sortis de l’aéroport. On aurai quand même aimé une ville plus calme et plus friendly.

Pour se rendre dans le centre de Hong-Kong, rien de plus simple ! Il suffit de prendre l’Airport Express, jusqu’à la station Hong-Kong/Central (pour 160 HKD et 25 minutes de train).  Si vous voulez aller ailleurs, pas d’inquiétudes, les changements sont faciles. Procurez-vous l’appli MTR Tourist qui permet de faire ses itinéraires sans 3G ni internet. Pratique !

Dans les transports et dans la rue, tout est indiqué en anglais (et en chinois, certes, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici) et tout le monde parle anglais. Même si les gens ne sont pas forcément souriants, ils restent à l’écoute, et n’hésitent pas à répéter en cas de doute.

NIK_1770

NIK_1777 (1)

NIK_1786

NIK_1798

hk

NIK_1810

NIK_1808

Publicités

13 réflexions sur “Hong-Kong, 8 heures d’escale.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s